Chien obèse : comment y remédier ?

Chien obèse : comment y remédier ?

30 novembre 2020 0 Par Sarah

L’obésité est malheureusement un problème qui touche de plus en plus la race canine. Or, le surpoids peut nuire gravement à la santé de votre chien. Aussi, vous devez prendre les dispositions nécessaires dès l’apparition de quelques bourrelets chez votre compagnon à quatre pattes.  

Les causes de l’obésité canine

La question qui se pose chez les propriétaires de chien obèse est: comment y remédier ? Mais avant d’y répondre, il faut d’abord en connaître les causes. Un chien nourri avec de croquettes pour chien de qualité n’est pas sujet à ce problème. Le surpoids vient dans la majorité des cas d’un régime alimentaire fait-maison. Les restes de table en sont principalement impliqués. 

Le surpoids d’origine alimentaire peut aussi provenir de friandises riches en calories proposées fréquemment en guise de récompenses. La prise de poids peut s’accélérer lorsque l’animal manque d’activité physique. À noter qu’il y a certaines races prédisposées à l’obésité. Les épagneules, les golden retrievers, les cockers en sont concernés. La stérilisation peut aussi causer l’excès de poids. 

Un problème de métabolisme peut déclencher l’obésité quand l’organisme de l’animal n’assimile plus correctement les nutriments. Quand bien même il s’agit d’aliments premium. C’est aussi le cas de problème hormonal. Nous avons mentionné que le manque d’activité peut entraîner l’embonpoint. Aussi, les maladies limitant l’effort du chien deviennent de causes indirectes de l’obésité. C’est le cas de l’arthrose, des maladies respiratoires et les maladies cardiovasculaires. 

Les conséquences de l’obésité canine

Déjà, les chiens obèses tombent plus facilement malades par rapport à ceux qui sont normalement constitués. En effet, la surcharge pondérale affaiblit le système immunitaire de votre compagnon à quatre pattes. Mais en plus, ils sont plus sujets à des maladies des voies respiratoires et des maladies cardiaques canines. 

L’obésité et le diabète sucré vont souvent de pair. La première étant l’une des causes les plus importantes du second. Le chien est alors atteint d’hyperglycémie (forte concentration de sucre dans le sang). Les calculs urinaires (dépôt d’oxalate d’ammonium dans les reins) sont aussi une maladie fréquente provoquée par le surpoids de l’animal. 

Les chiens obèses sont souvent victimes de maladies touchant les os, les articulations et les muscles. En effet, le corps pèse lourds, sollicitant beaucoup d’efforts aux pattes de l’animal. À cause de ce même phénomène, les animaux trop gros deviennent léthargiques et refusent de faire des efforts physiques. 

Fait le plus triste : l’obésité réduit considérablement l’espérance de vie de l’animal. Toutes les maladies qui en résultent lui laissent très peu de chance. 

Solution contre l’obésité canine

Si vous avez un chien obèse, la principale chose à faire consiste à lui faire perdre du poids. Pour y parvenir, il faut réguler le régime alimentaire de l’animal. Puis, il faut inciter le chien à faire de l’exercice. 

Quelle que soit la cause probable de l’obésité du chien, la première chose à faire est de consulter un vétérinaire. L’avis de ce spécialiste de santé canine est très précieux pour rétablir la santé de l’animal dans les meilleures conditions. 

Le vétérinaire saura prodiguer les meilleurs traitements pour guérir les maladies sous-jacentes et les maladies provoquées par l’obésité. Il peut aussi établir un régime alimentaire adapté au cas de votre animal de compagnie. 

En même temps, il faut commencer par supprimer les friandises et les restes de repas humains. Il faut également arrêter les nourritures préparées à la maison, car il est difficile de contrôler l’apport énergétique de ces aliments. Le mieux c’est d’opter pour des croquettes pour chien light ou de croquettes spéciales pour chien stérilisé. 

Ensuite, il faut aider l’animal à faire de l’exercice. Il faut y aller petit à petit en commençant par des petites promenades quotidiennes. Vous pouvez augmenter le rythme et la distance, au fur et à mesure que le chien s’habitue à l’activité. Si votre compagnon est encore jeune et ne développe aucune maladie ostéo-articulaire, vous pouvez l’inscrire dans un programme agility.