L’optimisation fiscale: la solution pour payer moins d’impôts

L’optimisation fiscale: la solution pour payer moins d’impôts

13 août 2019 0 Par Nathalie

Les Français nouent une étroite relation avec l’Administration fiscale. Effectivement, la France est l’un des pays où la pression fiscale est la plus forte. À titre d’illustration, l’État peut prélever jusqu’à 45% des revenus d’un citoyen. L’impôt sur la fortune immobilière diminue également le pouvoir d’achat de certains ménages. Plusieurs solutions permettent de réduire le montant de ces prélèvements obligatoires. Néanmoins, on sollicitera un avocat fiscaliste pour prendre les meilleures décisions et écarter les risques de fraudes.

L’optimisation fiscale : pourquoi privilégier cette approche ?

De nombreux particuliers recourent déjà à certains stratagèmes pour payer moins d’impôts. La plupart d’entre eux omettent volontairement des revenus qu’ils ont perçus au moment de remplir leurs déclarations. Or, cette pratique est particulièrement dangereuse. L’Administration vérifie soigneusement les pièces émises par les contribuables. Les inspecteurs des impôts constateront la supercherie à un moment ou un autre. Lorsque la procédure s’enclenche, le principal concerné aura rarement une voie de recours. Ainsi, il sera mis en redressement. Cela implique notamment le paiement des arriérés fiscaux en plus d’une amende. Les tribunaux peuvent éventuellement appliquer une peine d’emprisonnement selon la nature de la fraude. D’où l’intérêt d’être prudent et de faire appel à un avocat fiscaliste international.

Les techniques d’optimisation fiscale s’appuient effectivement sur le respect des lois. Le spécialiste analyse la situation financière de son client pour ensuite proposer une stratégie efficace. Le professionnel prendra en compte les revenus du contribuable et l’étendue de son patrimoine. Après avoir collecté toutes les informations nécessaires, le juriste dresse un montage financier permettant de réduire le montant des prélèvements. Plusieurs solutions peuvent être envisagées. Néanmoins, on veille à opter pour l’approche qui convient le mieux à sa situation. Dans certains cas, un certain sens de l’anticipation sera bénéfique. Le dépassement des barèmes implique un changement de régime fiscal. Or, cela peut ruiner les efforts entrepris pour profiter des allégements. Afin d’éviter ce scénario, on comptera sur la diligence d’un conseiller spécialisé.

Optimisation fiscale : les techniques les plus employées

Il existe plusieurs stratégies permettant de réduire le montant de ses impôts. La plupart des particuliers veillent par exemple à augmenter leurs quotients familiaux. Pour cela, ils inscrivent leurs enfants même majeurs parmi les personnes à charge. Cette alternative ne concerne cependant que certains ménages ayant un profil bien déterminé. Afin d’obtenir des allégements, on s’efforce de profiter de certains dispositifs mis en place par l’État. Dans ce domaine, la loi Pinel et les fameux certificats d’économie d’énergie (CEE) sont très populaires. Il arrive également que le contribuable remplisse déjà toutes les conditions pour jouir de ces allégements. Dans ce cas, on veillera à faire valoir ces déductions en réalisant les démarches requises.

Enfin, les legs et les dons sont souvent employés pour diminuer le montant de l’Impôt sur la fortune immobilière. Il s’agit avant tout d’éviter le dépassement des barèmes. Léguer une propriété à l’un de ses enfants permettra de dissocier un bien de son patrimoine. En faisant les bons choix, cela permettra déjà de préparer sa succession. De nombreux montages plus complexes peuvent également être envisagés. Néanmoins, on se fiera aux conseils d’un avocat fiscaliste pour les mener à bien.